InfoCancer, ARCAGY-GINECO, traitements, soins de support, la perte des cheveuxte des cheveux, alopécie, alopécie chimio-induite, alopécie radio-induite, effets secondaires

InfoCancer, ARCAGY-GINECO, traitements, soins de support, la perte des cheveuxte des cheveux, alopécie, alopécie chimio-induite, alopécie radio-induite, effets secondaires

La dose habituelle est d’un comprimé pelliculé de LETROZOLE VIATRIS 2,5 mg par jour. Prendre LETROZOLE VIATRIS 2,5 mg, comprimé pelliculé à la même heure chaque jour vous aidera à ne pas oublier de le prendre. Adressez-vous à votre médecin, pharmacien ou votre infirmier/ère avant de prendre LETROZOLE VIATRIS 2,5 mg, comprimé pelliculé. Compte tenu des effets possibles de ce médicament sur la solidité des os, une attention particulière est portée aux femmes présentant un risque d’ostéoporose plus élevé que la moyenne.

  • Le critère principal d’évaluation était la survie sans maladie, définie comme le délai entre la randomisation et la survenue de récidive locorégionale, de métastase à distance ou de cancer du sein controlatéral.
  • L’administration concomitante du létrozole avec le tamoxifène, avec d’autres anti-oestrogènes ou avec des oestrogènes doit être évitée.
  • Il est recommandé d’interrompre le traitement, de réduire la posologie ou de différer le début des cycles de traitement chez les patients développant une neutropénie de grade 3 ou 4.
  • Il n’existe pas de données suffisantes chez les
    patientes présentant une insuffisance hépatique sévère (classe C de
    Child-Pugh).
  • Les inhibiteurs puissants du CYP3A4 peuvent induire une augmentation de la toxicité (voir rubrique 4.5).

Les mucites sont plus fréquentes avec certains médicaments qu’avec d’autres. Le risque de survenue de cet effet indésirable dépend donc de la chimiothérapie proposée, des doses administrées mais aussi de la durée du traitement. Ainsi, la fréquence des mucites est plus élevée en cas d’administration d’une chimiothérapie à fortes doses. Il existe également des facteurs de risque individuel de survenue d’une mucite.

En cas d’une hormothérapie

Des données issues d’une étude clinique menée chez des patients atteints d’un cancer du sein ont montré qu’il n’existait aucune interaction médicamenteuse significative entre le palbociclib et le fulvestrant lors de la co-administration des deux médicaments. Le palbociclib est un faible inhibiteur temps-dépendant du CYP3A après une administration quotidienne de 125 mg à l’état d’équilibre. L’administration concomitante de midazolam avec de multiples doses de palbociclib a augmenté l’ASCinf et la Cmax du midazolam respectivement de 61 % et de 37 %, par rapport à l’administration du midazolam seul.

  • Palbociclib en association avec le fulvestrant a été étudié uniquement chez des femmes en pré/périménopause, associée à un agoniste de la LH-RH.
  • Si vous présentez l’une de ces conditions, ne prenez pas ce médicament et parlez-en à votre médecin.
  • Chez les patients présentant des nouveaux symptômes respiratoires ou s’aggravant et chez lesquels le développement d’une PID/pneumopathie inflammatoire est suspecté, le traitement par IBRANCE doit être immédiatement interrompu et le patient doit être évalué.
  • Traitement du cancer du sein à un stade avancé après rechute ou progression de la maladie chez la femme ménopausée (statut endocrinien de ménopause naturelle ou induite artificiellement) ayant été préalablement traitée par des anti-oestrogènes.
  • Enfin, le fait de ne pas fumer, ou d’arrêter pendant le traitement, contribue à diminuer la fréquence et la sévérité de cet effet indésirable.

Les données in vitro indiquent que le palbociclib pourrait inhiber le système de transport cationique organique OCT1 et donc pourrait augmenter l’exposition des médicaments substrats de ce transporteur (par exemple, metformine). Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par gélule, c’est-à-dire https://bestandriolfrance.com/ qu’il est essentiellement « sans sodium ». Chez les patients présentant une neutropénie de grade 1 ou 2 maximum au cours des 6 premiers cycles, la numération formule sanguine pour les cycles ultérieurs doit être surveillée tous les 3 mois, avant le début d’un cycle et selon les indications cliniques.

INDICATIONS Letrozole sandoz

Un allongement des cils ou trichomégalie ciliaire qui correspond à une pousse anarchique sous forme d’amas de cils, peut apparaître après plusieurs mois de traitement. Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France). Rares ou peu fréquents (c’est-à-dire qu’ils peuvent concerner 1 à 100 patientes sur ).

Quel médicament ne pas prendre avec létrozole ?

Ne prenez aucun médicament contenant des œstrogènes (y compris des compléments à base d'herbes) pendant votre traitement au létrozole : en effet, cela pourrait limiter l'efficacité de votre traitement.

En cas d’oubli d’un comprimé, prendre le comprimé dès le constat de l’oubli. Si l’oubli est constaté moins de 3 heures avant la prise suivante, ne pas prendre le comprimé oublié et continuer les prises à l’heure habituelle. Les médicaments contenant des estrogènes ou du tamoxifène peuvent diminuer l’effet de ce traitement. Vous ne devez pas arrêter de prendre LETROZOLE SANDOZ, sauf si votre médecin vous le demande.

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament. Vous ne devez pas arrêter de prendre LETROZOLE ZENTIVA 2,5 mg, comprimé pelliculé, même si vous vous sentez mieux, sauf si votre médecin vous le demande. Voir également la rubrique ci-dessus « Combien de temps prendre LETROZOLE ZENTIVA 2,5 mg, comprimé pelliculé ». LETROZOLE SANDOZ est contre-indiqué pendant la grossesse (voir rubriques Contre-indications et Données de sécurité précliniques).

Pourquoi l’hormonothérapie dure 5 ans ?

L'hormonothérapie protège des récidives encore pendant les 5 ans qui suivent l'arrêt du traitement : si vous la prenez pendant 5 ans, vous êtes donc protégée 10 ans. C'est pourquoi, pour la plupart des femmes, la durée optimale de l'hormonothérapie est de 5 à 7 ans.

Le létrozole appartient au groupe des médicaments qui combattent le cancer dénommés antinéoplasiques, et plus précisément au type d’antinéoplasiques appelés inhibiteurs de l’aromatase non stéroïdien. LETROZOLE SANDOZ est contre-indiqué pendant l’allaitement (voir rubrique Contre-indications). En traitement néo adjuvant, le traitement par LETROZOLE SANDOZ peut être poursuivi pendant 4 à 8 mois afin d’obtenir une réduction tumorale optimale.

De plus, il a été montré que l’administration
concomitante de tamoxifène et de létrozole entraînait une
diminution importante des concentrations plasmatiques de létrozole. L’association concomitante du létrozole avec le tamoxifène, avec
d’autres anti-estrogènes ou avec des estrogènes doit être
évitée. Jusqu’à près d’un tiers des patientes en phase métastatique qui
ont été traitées avec le létrozole et approximativement 80 % des
patientes qui ont reçu un traitement adjuvant ou un traitement
adjuvant prolongé ont présenté des effets indésirables. La majorité
de ces effets indésirables se sont produits au cours des premières
semaines de traitement.

Le casque est posé 5 à 10 minutes avant l’injection et devra être conservé jusqu’à deux heures après la fin de l’administration. Son avantage est qu’il permet au patient de pouvoir se déplacer entre les périodes où l’on change de casque. Il est plus aisé d’assortir la couleur et la texture d’une perruque si vous avez encore vos cheveux naturels.